Se faire coiffer devant une oeuvre artistique unique, c’est possible !

Des miroirs posés sur du bois de palette customisé par des artistes locaux ! C’est le nouveau concept que propose un salon de beauté de l’Ermitage. Et ça a de quoi surprendre ! Car maintenant, on peut choisir devant quelle œuvre se faire coiffer. Plutôt ambiance « graff » avec l’œuvre de Sept ? Ou peinture avec les artistes Sely et Philippe Sidelsky ? Ou encore d’humeur aquarelle, par Martine Monchablon… ? C’est possible de choisir. Le tout dans une ambiance « arty » avec uniquement du mobilier de récup’ (tôle ondulée, tablettes laquées.. etc). Avec en plus une dimension sociale puisque la conception et l’installation du mobilier en palettes ont été réalisées en partenariat avec les Palettes de Marguerite. Cette association a initié un Chantier d’Insertion socio-professionnelle de publics en difficulté, et ce sont donc quatre jeunes du Port qui ont fabriqué les supports de miroirs pour ensuite venir les monter sur place, après qu’ils aient été transformés par les artistes.

Un concept décalé qui a déjà séduit les premiers clients d’Actua : « C’est très sympa, il y a de la gaité et beaucoup de couleurs. Les gens sont sensibles à la récup’, à la matière brute. Je trouve que l’art a sa place dans un salon de coiffure. C’est très intéressant comme proposition », précise Frédéric, premier client à s’installer devant les toutes nouvelles coiffeuses.

PARTAZ' LE ZAFÈR' !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
10 Sacrilèges pour le créole – By Un Cozment d’Yab

Vidéo de "UN COZMENT D'YAB" à découvrir : 10 Sacrilèges pour le créole

Fermer